België vanop het water

Als je zelf kajakt en vaart, aarzel dan niet je adviezen en tips te mailen: pieterdewever@skynet.be . Voor het programma 2016 klik je links in het archief op '2016'.
Mail je aankondigingen door zodat we kunnen melden waar en wanneer je tochten onderneemt.

maandag 27 april 2015

12-jarige jongen met kajak van Frankrijk naar Engeland

Maxim Kimberley

Dans la famille Kimberley, on connaissait la maman, Natasha et sa fille Tatiana. Voici désormais Maxim. Deux ans après l'exploit de sa soeur aînée, le jeune garçon, qui habite Bourdeilles (24), souhaite traverser la Manche en kayak. Pour ce drôle de défi, il pagayera aux côtés de sa mère dans l'espoir de devenir le plus jeune garçon à réaliser cette traversée. Le départ est prévu dans la semaine du 20 juillet. Maxim aura tout juste fêté ses 12 ans. Le record est détenu par un jeune de 13 ans.

Pour des raisons de "facilités administratives", l'équipage s'élancera d'Angleterre pour tenter de rallier Boulogne-sur-Mer en quatre heures. "Je veux faire mieux que Tatiana", sourit Maxim. En juillet 2013, sa sœur avait réalisé la traversée en 4 h 30. Pour prendre le départ de l'aventure, il faudra attendre que la Manche soit relativement calme.

La route des ferries

"L'équipe qui les accompagne fait le choix du bon moment, observe le papa. Bien sûr, il peut toujours y avoir un imprévu car c'est une mer très passante avec d'imposants bateaux !" Tatania avait mesuré cette réalité en juillet 2013. Avec Natasha, elles avaient été obligées de s'arrêter lorsqu'elles croisaient la route des ferries. Pour des raisons évidentes de sécurité, l'équipage familial qui utilisera un kayak de mer, sera suivi par un bateau à moteur.

Inscrit depuis trois ans à la section canoë de l'Amicale laïque de Marsac-sur-l'Isle, près de Périgueux, Maxim s'entraîne deux fois par semaine et pratique régulièrement en compétition. "En France, on est plus sur le sprint alors qu'en Angleterre, c'est la distance qui compte", relève son père, originaire du Royaume-Uni.

Voilà six ans que la famille anglo-russe est installée en Périgord. La passion du kayak est arrivée par Natasha et a rapidement contaminé les enfants. "Ce n'est pas trop dur et cela devient vite assez amusant", assure Maxim. Pour réaliser son exploit, Maxim sait qu'il lui faudra d'abord travailler la "synchronisation". Au club de Marsac, ses camarades trouvent son projet "un peu fou".

"Mais rien est impossible, lance le garçon. Il ne faut jamais abandonner !" Cette philosophie de vie transcende la fratrie. Tatiana et sa maman prévoient de participer, en mai, à La Dordogne intégrale, une course de 130 kilomètres en une journée entre Argentat (19) et Castelnaud (24). "On va le faire en C1, c'est-à-dire sur un genou et avec une demi-pagaie", précise Tatiana.
D'ici là, en février, Maxim et Tatiana seront en Angleterre pour une course de 30 km. Le jeune-homme reproduira l'exercice en juillet, mais cette fois sur la mer. (Bron: http://www.sudouest.fr/)


Nathasha Kimberley  et sa fille Tatiana

Geen opmerkingen:

Een reactie posten